Utilisation des pistes

 Choix du sens de la piste en service :

Le choix de la piste en service est directement fonction de la direction et de la force du vent. Un avion se pose et décolle toujours face au vent, ou plus exactement, avec une composante de vent de face parallèle à la piste, le vent n'étant jamais rigoureusement parallèle à la piste En effet, la vitesse du vent de face s'ajoute à la vitesse de l'avion pour lui permettre de prendre son essor plus rapidement, et, à l'atterrissage, cela lui permet de freiner plus vite et d'utiliser moins de longueur de piste.

 L'aéroport de Nice dispose de deux sens d'utilisation des piste (appelés QFU) : 04 ou 22.

 Le numéro du sens de piste en service (04 ou 22) correspond à son orientation magnétique exprimée en dizaines de degrés sur une rose des vents. Exemple : 04 correspond à une piste orientée à 040°, soit vers le nord-est ; 22 à une piste orientée à 220°, soit vers le sud-ouest.

sens_piste

Spécialisation des pistes

Vous pouvez constater sur la photo ci-dessus que l'aéroport de Nice dispose de deux pistes parallèles. En QFU 04, la piste de droite est appelée " 04R " (R = Right - droite), la piste de gauche est appelée " 04L " (L = Left - gauche).

Pour réduire les nuisances sonores, les décollages s'effectuent sur la piste la plus éloignée des habitations, soit la piste 04R, soit la piste 22L. Par voie de conséquence, les atterrissages sont faits sur l'autre piste, soit la piste 04L, soit la piste 22R.

A certaines périodes hivernales, cette utilisation des pistes peut être modifiée en raison de travaux.

Taux d'utilisation des sens de piste (QFU) :

Le taux d'utilisation constaté est de850% en QFU 04 et 15 % en QFU 22.

Départs

Du fait des obstacles situés dans l'axe des pistes, dès le décollage, les avions effectuent un virage en direction de la mer ce qui leur permet de prendre leur altitude au-dessus des flots. Ils reviennent ensuite sur les terres pour prendre la direction de leur destination.

Les trajectoires sont différentes en fonction du QFU utilisé.

depart04

QFU 04 (90% du temps)

chevelu_22

QFU 22 10% du temps

Le survol des terres au départ est imposé à une altitude d'au moins 2000 mètres. Les mesures faites sur des vols réels démontrent que dans la quasi totalité des cas, ces survols s'effectuent à une altitude d'au moins 2500 voire 3000 mètres. 

Hélicoptères

L'aéroport de Nice est la première plate-forme hélicoptères d'Europe. Il accueille une hélistation de 14 plots. L'essentiel du trafic est effectué sur la ligne aérienne régulière Nice - Monaco, le reste sur Cannes, Saint-Tropez et de nombreuses hélisurfaces privées.Le trafic régulier entre Nice et Monaco s'effectue dans l'espace aérien de Nice et est soumis à des contraintes de trajectoires afin de le rendre compatible avec le trafic avion.

En dehors de cet espace, les trajectoires sont libres.

Restrictions d'usage

Afin de préserver l'environnement de l'aéroport, un certain nombre de restrictions ont été imposées par le ministre chargé de l'aviation civile. Elles font l'objet d'un arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

Les principales restrictions sont les suivantes :

Les aéronefs ne répondant pas au chapitre 3 de l'annexe 16* de l'OACI (Organisation de l'Aviation Civile Internationale), ainsi que les aéronefs répondant à ce chapitre mais ayant une limite de bruit inférieure de 13 EPNdB par rapport aux limites admissibles, ne sont pas autorisés à Nice à :

  • à atterrir entre 23 heures 30 et 6 heures 15 (heure d'arrivée au parking) ;
  • à décoller entre 23 heures 15 et 6 heures (heure de départ du parking).

*L'annexe 16 de l'OACI, intitulée " Protection de l'Environnement " définit les normes et pratiques recommandées internationales en matière de certification acoustiques des aéronefs.

  • Les essais moteurs ne peuvent être effectués entre 21 heures et 6 heures. Toutefois, le préfet peut, pour des raisons tenant à la sécurité des vols, accorder des dérogations entre 21 heures et 23 heures et entre 5 heures et 6 heures.
  • L'utilisation du parking KILO doit être conforme aux spécifications définies dans la documentation aéronautique. Elles stipulent, entre autres, que les aéronefs doivent être tractés et non rouler au moteur et que les APU sont interdits sur le parking