2ème Rencontres des Acteurs Economiques du Golfe de Saint-Tropez

Published on 26/04/2016 at 18:15 • Updated on 26/04/2016 at 18:17

St-tropez

Dossier de presse - Émis le 21 avril 2016

Accueillant ces rencontres économiques pour la seconde année consécutive, l’aéroport joue aujourd’hui plus que jamais son rôle d’outil complémentaire à disposition de tous les acteurs stratégiques du Golfe. Ce rendez-vous scelle la volonté de lancer la saison 2016 , autour d’un lieu d’échange permettant d’optimiser les relations commerciales autour d’un réseau de professionnels œuvrant de concert pour une gestion maîtrisée du territoire, garante d’une économie touristique valorisée.

Le dynamisme économique d’un Territoire écrin

Lieu de villégiature prisé par le monde entier, le Golfe de Saint-Tropez reste une entité à part au sein de l’économie du département.

Fort de ses spécificités propres, ce territoire jouit d’un développement économique atypique, qui se nourrit d’une économie touristique et résidentielle principalement saisonnière. Une économie tournée vers les services destinés aux résidents permanents comme aux touristes, qui bénéficie d’une forte attractivité pour les entreprises, dépassant le territoire.

A plusieurs titres, le Golfe de Saint-Tropez représente un pôle économique majeur. Regroupant 12 communes et plus de 55 000 habitants, ce sont 100 à 200 000 touristes et visiteurs qui convergent chaque jour en saison estivale. Riches en attraits touristiques d’exception (espaces naturels, sites évènementiels de qualité et manifestations, plages et criques), le patrimoine et la culture du Golfe attirent une clientèle de touristes affluant du monde entier.

Avec une grande capacité d’hébergement touristique (plus de 260 000 lits disponibles, dont 82 % en résidences secondaires), 558 restaurants, 30 caves et domaines viticoles, 38 plages et criques, la fréquentation annuelle dans le Golfe dépasse 1,6 million de touristes, qui dépensent plus de 760 millions d’euros pendant l’année ! Le développement économique du Golfe repose sur sa capacité d’attraction de populations à fort pouvoir d’achat.

Les spécificités de l’économie du Golfe de Saint-Tropez

8 500 entreprises concentrent près de 24 000 emplois autour de l’économie touristique et résidentielle essentiellement, qui représente 80% de l’activité économique du Golfe. En deuxième place figure l’économie de services regroupant 48% des entreprises, dont une part importante de commerces, liés à la restauration ou à l’activité du transport.

Des activités de plage de grande qualité, via des sites à forte renommée, sont concentrées sur une trentaine d’établissements de plages disséminés sur le Golfe. Des activités nautiques variées sont présentes sur 10 ports, totalisant plus de 6 900 places. L’hôtellerie de plein-air arrive en tête des modes d’hébergement présents sur le Golfe, suivie de la résidence de tourisme. L’hôtellerie haut de gamme est très fortement représentée avec 40% de chambres. A noter que la majorité de l’hôtellerie du bassin est indépendante !

La viticulture représente également un secteur dynamique de l’économie du Golfe, couvrant 80% des surfaces agricoles. L’activité viticole voit une croissance des superficies classées en AOC. La filière bénéficie d’un réseau de caves coopératives et domaines viticoles dynamiques et structurés.

L’agriculture locale s’ouvre vers d’autres productions de qualité, plus diversifiées comme le maraîchage, l’huile d’olive, le miel, facilitée par des demandes de consommations estivales. Le secteur des pépinières est aussi bien implanté dans le Golfe. Un terroir de qualité assorti d’un climat exceptionnel, des zones de production préservées, une agriculture faite de traditions (châtaigne, liège…), des circuits courts de distribution et un potentiel touristique important sont autant d’atouts qui permettent la prospérité de l’activité sur le territoire.

Ces traditions artisanales ancrées représentent un poids économique réel, grâce à l’implication de nombreux acteurs institutionnels et associatifs.

Pour Jean-Michel Abeille, Vice-président de l’Union Patronale du Var: « L'aéroport du Golfe de Saint-Tropez démontre d’année en année qu’il attire une clientèle à fort pouvoir d'achat, majoritairement internationale, sensible à la qualité de l’accueil, des services proposés et du savoir-faire de nos entreprises. C’est un outil d’équipement structurant, véritable opportunité pour nos professionnels, servant à dynamiser l’économie locale. Cette année encore, ces rencontres démontrent que tous les acteurs économiques du territoire cherchent à œuvrer ensemble pour encourager le tourisme, formidable levier de croissance et d’emplois, animé par un réseau de professionnels œuvrant de concert pour une gestion maîtrisée du territoire, garante d’une économie touristique et résidentielle valorisée, autour de la signature unique « destination Golfe de Saint-Tropez. Sachons reconnaître et promouvoir cette industrie du tourisme !».

L’aéroport : un vecteur de croissance du Territoire

En un demi-siècle, l’Aéroport du Golfe de Saint-Tropez (AGST) a su s’imposer comme un acteur économique majeur de la presqu’île éponyme, bien loin de l’image du petit aérodrome de campagne d’antan qu’il fut à sa création le 8 août 1964.
Outil de désenclavement essentiel du territoire, il représente un moyen d’accès unique par sa rapidité et son confort, alternative stratégique aux routes saturées, pour la clientèle haut de gamme d’une des plus belles presqu’îles du monde. Niché entre deux vallées, installé à 15 km de Saint-Tropez sur la commune rurale de la Mole, entre collines et forêts, l’Aéroport du Golfe de Saint­Tropez bénéficie d’une configuration bucolique au pied du massif des Maures. Avec sa piste unique de 1 190 mètres, il est, de par sa taille, l’un des plus petits aéroports internationaux du monde.
Avec une moyenne de 8 000 mouvements avions et hélicoptères par an, l’Aéroport du Golfe de Saint-Tropez a su fidéliser ses visiteurs grâce à un accueil à la carte personnalisé dès l’atterrissage et un élargissement de ses prestations haut de gamme. L'été, l'aéroport assure 3 connexions commerciales régulières : Nice par hélicoptère, Genève et Sion en Suisse par avion. Comme l’hiver dernier, Courchevel continuera à être au programme cet hiver. Disposant d’une capacité parking avions de 10 500 m2 bitumés, plus 11 300 m2 en herbe pour les petits appareils et les hélicoptères, l’aéroport a majoritairement une clientèle de privés qui possèdent une propriété dans le Golfe. 70 % des vols à l’année sont privés pour 30% de vols commerciaux, incluant les vols d’hélicoptères. Il est à noter qu’en tant qu’aéroport international, il est placé sous haute surveillance et contrôles de la gendarmerie, des douanes et de l’aviation civile. A taille humaine, proche de 15 à 45 minutes de la plupart des grands centres d’affaires de la région, l’aéroport constitue un atout pour le territoire, très apprécié de la clientèle d’affaires.
En juillet 2013, la société Aéroports de la Côte d’Azur (ACA) a accéléré sa politique de croissance externe en acquérant 99,9% des actions de la société Aéroport du Golfe de Saint-Tropez. Avec Nice Côte d’Azur et Cannes Mandelieu, l’Aéroport du Golfe de Saint-Tropez complète le tableau du «hub» d’aviation d’affaires d’Aéroports de la Côte d’Azur, constituant le second plus important pôle d’aviation d’affaires en Europe, après Paris-Le Bourget.
Depuis lors, l’AGST fait partie du Pôle d’Aviation d’Affaires d’Aéroports de la Côte d’Azur et arbore sa marque d’assistant aéroportuaire : Sky Valet, déclinée sur les diverses plateformes du Groupe. Sur l’AGST, le gestionnaire est en effet, comme à Cannes, également le FBO (Fixed Based Operator), fournisseur des services d’assistance (services aux pilotes et aux passagers) avec toute l’infrastructure d’accueil de l’aéroport (salons, centre d’affaires, salle de détente pour équipages, douches etc). Sky Valet est le gage d’une marque haut-de-gamme capable de fournir des services adaptés et faciliter le parcours bord-à-bord du passager d’affaires. L’organisation est concentrée autour du client. ACA ne se contente pas d’être un gestionnaire d’infrastructures mais se comporte également en prestataire de services pour une aviation vecteur de croissance et de rayonnement territorial. www.skyvalet.com

Nouveautés 2016

  • Développement des lignes régulières de petits modules à destination de Saint-Tropez :

Afin de toujours mieux répondre à la demande de la clientèle d’affaires, le démarrage de la ligne régulière avec Air-Glaciers sur Genève et Sion a été anticipé avec un début d’activité avancé au 24 mars, jusqu’aux Voiles de Saint-Tropez en octobre. Un nouvel avion basé permettra de relier Courchevel en direct l’hiver, avec un relai assuré par Alpine Airlines, compagnie de transport public française située en Savoie. Cet avion basé également en juillet et août, pendant le pic de la saison estivale, répondra aux nombreuses demandes de vols ponctuels. Le Legacy 450, nouveau jet bi-réacteur d’Embraer Executive opéré par Air Service Liege (ASL) basé à Bruxelles, sera également basé cet été sur le tarmac tropézien permettant au plus gros jet d’affaires à ce jour d’assurer un service charter en provenance et à destination de Saint-Tropez.

DESSERTE HELICO

  • Amélioration des parkings hélicoptères : 5 postes assurent désormais un stationnement optimisé en termes de qualité de service pour la clientèle hélicoptère. 
  • Création d’une liaison régulière Nice-Saint Tropez : La compagnie Monacair lance une nouvelle desserte entre Nice et Saint-Tropez, opérée en juillet at août. Il suffira d’une vingtaine de minutes pour rejoindre la presqu’île à bord d’hélicoptères H130 neufs et climatisés (6 places). A leur arrivée à l’aéroport de La Mole, les passagers seront conduits en mini-van vers leur destination finale (plage, hôtel, restaurant, villa etc).

EVENEMENTIEL

  • Bienvenue à H16 events : Déjà présent sur la plateforme de Cannes, Saint-Tropez s’est également doté depuis cette année d’un service dédié aux professionnels de l’événementiel et de l’audiovisuel : H16 Events, du nom du fameux hangar cannois, plébiscité par les griffes de luxe pour sa superficie et son architecture remarquable. Tournages, shootings, soirées privées, lancements de produit, il est désormais possible de privatiser une partie des infrastructures,dont la piste et le terminal tropézien.

Dominique Thillaud, Président du Directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur, précise « Nous sommes fiers de réitérer ces Deuxièmes Rencontres des Acteurs Economiques sur notre plateforme tropézienne, en tant que partenaire économique stratégique du territoire et outil de développement facilitant les échanges commerciaux sur la presqu’île, comme à l’extérieur, via le développement de nos lignes commerciales. Cette année la qualité de services au travers de l’amélioration de nos structures d’accueil est à l’honneur. Au même titre que le respect de l’environnement, au cœur du développement de notre groupe aéroportuaire, via notre passage à l’électricité 100% verte et notre inscription au programme Carbon Accreditation pour notre plateforme tropézienne également. Cette nouvelle édition démontre encore que l’AGST joue pleinement sa vocation d’outil à disposition de tous les acteurs du territoire, de surcroît dans le respect de l’environnement et de la qualité de vie de ses riverains ».

Pour Pierre Fourques, Directeur de l’AGST : « Nous sommes heureux d’accueillir pour la seconde année consécutive ces Rencontres Economiques qui scellent la volonté, de la part de tous les acteurs économiques du Golfe, de soutenir l’activité de la presqu’île. Ceci, afin de répondre au mieux à une réelle demande et un besoin de la part des partenaires locaux : le lancement de la nouvelle saison auprès de tous les partenaires économiques ici présents, comme auprès de nos clients de l’aviation d’affaires.L’aéroport se positionne plus que jamais comme un outil ouvert, à disposition de tous les acteurs économiques du Golfe de Saint-Tropez. Il est à ce titre enthousiasmant de compter le nombre de croissant de partenaires ayant répondu présents cette année, nous sollicitant pour la mise en place de cet évènement désormais attendu ».

Pour Gérard Cerruti, Président de l’Union Patronale du Var : « C’est la deuxième année consécutive que nous nous retrouvons pour les Rencontres des Acteurs Economiques du Golfe de Saint-Tropez sur le site prestigieux de l’aéroport international. La précédente édition a connu un franc succès et c’est avec enthousiasme que nous la rééditons cette année. De nombreux partenaires ont répondu présents et témoignent de l’engouement pour cette manifestation et de l’importance de l’effet réseau pour le développement économique. En effet, les centaines d’entreprises qui répondent présentes à cette manifestation autour de l’aviation d’affaires démontrent le dynamisme et l’attractivité de ce territoire. Un territoire riche de la diversité des entreprises, d’un tourisme renommé et de projets ambitieux. J’adresse à cette édition tous mes vœux de réussite ».